Après plusieurs années de recherches et d'études laborieuses, après un report dû à la pandémie de coronavirus, après de multiples animations et productions les plus diverses, la ville d'Agen vient de conclure l'hommage à son illustre inventeur - le CENTENAIRE DUCOS du HAURON - en nous offrant un colloque scientifique (nov. 2021) tout à fait passionnant.

     Modestement, nous avons participé à la réhabilitation de notre chercheur avec ce site (ouvert en oct. 2017), maintenu à la pointe des connaissances par les apports de divers spécialistes et des mise à jour régulières. Nous sommes heureux de voir, qu'aujourd'hui, de nombreux scientifiques, universitaires, historiens, prennent le relai. Merci à eux. Ensemble, nous avons tiré Louis Ducos de l'oubli.

     Il reste une bataille à mener : celle auprès du grand-public... et ce n'est pas gagné. C'est pourtant le but du film que nous avons réalisé "LDH : la photo prend des couleurs". Une page de ce site lui est consacrée.

     Le film est disponible en DVD ou en Blu-ray pour une utilisation personnelle ou pour rendre hommage, à votre manière, à notre inventeur.

     Visionnez la bande annonce en cliquant sur le lien   https://youtu.be/lNj_pBaFc28


AGEN, un des premiers paysages photographiques en couleurs connus. (tirage en phototypie d'après les clichés originaux de 1877, Musée d'Agen).
AGEN, un des premiers paysages photographiques en couleurs connus. (tirage en phototypie d'après les clichés originaux de 1877, Musée d'Agen).

   Il est devenu si facile, aujourd'hui, de faire des photos avec nos appareils numériques ou nos téléphones portables que nous avons oublié l'époque, pas si lointaine, de l'argentique et du noir et blanc.

   Le passage à la couleur s'est fait par étapes... tout au long du XXe siècle. Et si la France est très fière de sa contribution à l'histoire de la photographie, elle a tendance à être un peu oublieuse en ce qui concerne l'avènement de la couleur.

   Pourtant, il n'y a pas de contestation possible. L'inventeur universellement reconnu de la "photo couleur" est un Français, un Français du Sud-Ouest : Louis Ducos du Hauron. L'image (ci-contre) de la ville où il habitait - AGEN - est le premier paysage couleur de l'histoire de la photo. 

   Quoi de plus normal qu'il incombe à des Agenais d'entreprendre le travail de recherche et de vulgarisation que ce site a l'ambition de présenter.


 BICENTENAIRE DE LA PHOTOGRAPHIE

     Si l'on en croit la date gravée sur le monument de Saint-Loup-de-Varennes (1822) afin de rendre hommage à l'enfant du pays, Nicéphore Niépce, la photographie fête donc, cette année, ses 200 ans d'existence. Est-ce que l'on a pensé, du coté de Chalon-sur-Saône, à commémorer ce glorieux bicentenaire ?

     Certes, la date peut être contestée puisque les premiers essais de l'inventeur remontent à 1816 et que la seule image que nous connaissions est datée 1826-1827. Nous faisons le point sur la question dans notre supplément  HISTOIRE DE LA PHOTOGRAPHIE


Couleur, cinéma, relief... une vie de chercheur

1864 : il rêve de cinéma

   Dans un de ses tout premiers brevets, Ducos du Hauron présente sa vision du "cinéma". Tout un programme... qui sera développé, 30 ans plus tard en France, par les frères Lumière, par Méliès et les pionniers du cinématographe.


Nouveau !

Effet CORONAVIRUS : mise à jour du site et révision des PDF à télécharger... plus pointus que jamais.

 

Des révélations à propos des  DERNIÈRES DÉCOUVERTES sur DUCOS du HAURON acquises par le musée Nicéphore Niépce.

 

Visitez le fonds POITRAT


1868 : photo couleur

"la solution du problème"

   C'est l’œuvre maîtresse de toute sa vie de chercheur. Il sera le premier à établir un lien entre la photographie et la théorie dite "des trois couleurs". Il en explorera toutes les voies possibles et les expérimentera. 

   Le 7 mai 1869, il présente à la Société française de photographie la première photo couleur de l'Histoire. Dans les années 70 il expérimente ses héliochromies aux gélatines ; dans les années 80, ses impressions photomécaniques aux encres grasses. Parallèlement, il inventera et fabriquera divers appareils destinés à la photo couleur.

1891 : le relief

par les anaglyphes

   Certes, la 3D du film "Avatar" faisait appel à la lumière polarisée. Mais voici ce que ça donne avec le procédé de Ducos du Hauron : deux images imprimées sur le même support, l'une en rouge, l'autre en bleu... à observer avec des lunettes munies des verres correspondants.

   Plus besoin de stéréoscope, c'est la simplicité même. Mais il faudra attendre plusieurs décennies pour que les éditeurs s'en emparent.

   Pour en savoir plus : cliquez sur LOUIS DUCOS DU HAURON


   Cinéma, couleur, relief... sont les trois principaux domaines dans lesquels Louis Ducos du Hauron (LDH) a exercé son génie. Soutenu par son frère Alcide, sa famille et divers amis agenais, il jouera néanmoins de malchance et ne profitera jamais des retombées qui feront pourtant la fortune des industriels de l'impression photographique et de l'édition.

   Quant au cinéma, malgré quelques (très discrètes) citations, personne ne se souvient qu'il en avait rêvé... avant tout le monde.


   Vous avez déjà surement compris que toute la partie historique se trouvait dans la page LOUIS DUCOS DU HAURON (elle même déclinée en chapitres, complétés par des PDF à télécharger).

   Les pages DOCUMENTS et ICONOGRAPHIE seront ultérieurement complétées en fonction des acquisitions et autorisations.

   La page CONTACT permet de nous joindre et vous explique le pourquoi-comment du site.

   La page ACTUALITE annonce les événements à venir et est également la mémoire des événements passés concernant Ducos du Hauron... sur le plan local... et éventuellement national.